La réalité est citée à comparaître par l'intégration de clichés d'origine photographique dans la gravure. Toutefois, l'image du réel est toujours remaniée, contrariée, contredite. Dans certaines grandes lithographies, elle est d'abord multipliée, répétée; elle n'est qu'un élément à côté des éléments colorés ou dessinés. DACOS s'avoue très préoccupé par des questions sociales ou politiques mais il se refuse à un style d'affiches ou de slogans. Les images d'un temps (de notre temps) sont reflétées dans des images subjectives, travaillées selon des exigences formelles.

Plus que jamais, il est ici impossible (et c'est une des caractéristiques d'une oeuvre authentique) de séparer le fond de la forme. Ces images prennent sens de leur organisation dans l'espace de la gravure. Telle photographie d'enfant, en elle-même très banale, prend une force émotive nouvelle d'être comme barrée d'une bande orangée et opposée aux tons froids de la partie basse de la gravure. Telle citation de Néruda inscrit l'histoire récente dans le monde coloré de la gravure. Mais cette citation est aussi (et d'abord) tache de couleur...

D. BOITIER. Le Pays, Roanne, mars 1980.

Site propulsé par Lodel amoxicillin 500 mg - coupons plavix